image illustrative

L'allaitement maternel

Tout enfant doit recevoir le lait de sa mère le plus tôt et le plus longtemps possible pendant ses deux premières années de vie. De nombreuses croyances erronées peuvent pousser à penser que le lait artificiel serait meilleur que le lait maternel. Parlons-en.

1. Qu’est-ce que c’est l’allaitement ?

L’allaitement est le mode d’alimentation d’un nourrisson ou d’un enfant, par le lait maternel via le sein de la mère ou par le lait artificiel ou les deux.

2. Quels sont les différents types d’allaitement ?

2.1 - L’allaitement maternel

C’est l'alimentation du nouveau-né ou du nourrisson par le lait de sa mère.

Allaitement maternel exclusif : C’est le mode d’alimentation par lequel le nouveau-né ou le nourrisson reçoit uniquement du lait maternel, pas d’eau à l’exception d’une prescription médicale.

2.2 - L’allaitement artificiel

Le lait maternel est le meilleur lait pour le nouveau-né, et beaucoup plus riche que le lait artificiel. Cependant, dans certaines circonstances, l’on peut être amené à prescrire ou à accepter l’allaitement artificiel.

Les types de laits artificiels selon les âges :

  • Les laits (ou préparations) pour nourrissons (anciennement appelés lait premier âge). Ce sont des laits destinés aux nourrissons pendant les 4 à 6 premiers mois de leur vie. Ils sont suffisants pour répondre à leurs besoins nutritionnels.
  • Les laits (ou préparations) de suite (anciennement appelés lait de deuxième âge) : Ils sont destinés à l’alimentation des nourrissons de 4 à 12 mois. C’est le principal élément liquide de l’alimentation progressivement diversifiée à cet âge.
  • Les laits de croissance (ou laits pour enfants en bas âge) : Ils sont préconisés de l’âge de 1 an à 3 ans
  • La pratique de l’allaitement artificiel

Les biberons, tétines et protèges tétines doivent être lavés, stérilisés par ébullition 20 minutes après le début de l’ébullition.

La position de l’enfant au biberon est la même que celle de l’enfant au sein chez la mère en position assise.

La dilution du lait est de 1 cuillère à café rase de lait pour 30 cc d’eau. On doit utiliser de l’eau minérale.

Le nombre total de biberons proposés par jour sera de 6 à 8 le premier mois, 5 à 7 le deuxième mois, 5 à 6 le troisième mois, puis 4 à 5 par la suite.

Quant aux quantités journalières totales qui dépendent de la quantité par biberon, on commence avec un volume de 20 cc par biberon le premier jour, puis on augmente chaque jour le volume par biberon de 10 cc jusqu'à atteindre 90 cc.

Le lait ne doit être ni froid ni chaud, mais tiède. Il peut être tiédi en laissant séjourner le biberon dans de l’eau un peu chaude ou à l’aide d’un chauffe biberon électrique. La température doit être vérifiée avant la tétée en laissant tomber une ou deux gouttes sur le dos de la main.

 

2.2 - L’allaitement mixte

Une maman indisponible à certains moments de la journée peut être amenée à associer un allaitement artificiel lors de ses absences à l’allaitement maternel.

Il est important de retenir que l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 06 mois est le meilleur, et n’a que des avantages. Pour les mamans désireuses de pratiquer exclusivement l’allaitement maternel, mais qui sont appelées à laisser leurs bébés pour aller au travail, il est possible de tirer le lait grâce à un tire-lait et de conserver cela. 

Trouve en un clic des professionnels de santé dans ta ville.

Sélectionne ta ville

Douala

3. Les bienfaits de l’allaitement maternel

Ils sont de plusieurs ordres :

  • Par sa composition, le lait maternel est physiologiquement adapté aux possibilités digestives et au jour le jour à la croissance de l’enfant.
  • Il contient des anticorps, des cellules qui renforcent les moyens de défense de l’enfant face aux infections.
  • Le lait maternel est disponible et ne nécessite aucune dépense
  • Il ne présente pas de risque d’allergie .
  • Il ne nécessite pas de préparation, donc ne présente pas de risque de contamination et de diarrhée.
  • Sur le plan psycho-affectif, l’allaitement maternel permet un meilleur épanouissement de la mère et de l’enfant. D’autres avantages existent encore,

4. Quelques bonnes pratiques pour allaiter

Avant la tétée, la mère doit adopter quelques bon gestes : laver ses mains et nettoyer le mamelon et l’aréole avec une compresse imbibée d’eau propre.

Une bonne position de l’enfant au sein, du mamelon et de l’aréole dans la bouche de l’enfant sont déterminants pour la réussite de l’allaitement maternel. Le nez de l’enfant doit être dégagé pour faciliter sa respiration.

5.  Quelle est la durée idéale de l’allaitement ?

5.1  Quelle est la durée d’une tétée ?

Il n’y a aucune limite à la durée de la tétée. Laisser le bébé téter jusqu’à ce qu’il soit rassasié. Donnez-lui régulièrement les deux seins.

En effet, le bébé doit vider un sein pour absorber le lait de fin de tétée, plus riche en lipides (le lait qui vient en dernier d’un sein à la tétée) avant de passer à l’autre sein.

La plupart des nouveau-nés tètent en moyenne 8 à 12 fois en 24 heures ou environ toutes les 2 à 3 heures Car :

  • L’estomac d’un nouveau-né est petit et doit être rempli fréquemment
  • Le lait maternel est facile à digérer et le bébé l’élimine vite.                   

5.2 Comment évolue l’allaitement maternel ?

  • Au cours des 6 premiers mois

La mère doit allaiter à la demande et exclusivement pendant les 6 premiers mois. Ce qui signifie que pendant 6 mois, le bébé n’absorbe rien d’autre que du lait maternel à chaque fois qu’il veut téter.

  • De six mois à 2 ans voire 3 ans :

Au bout de 6 mois, l’allaitement seul ne suffit plus à subvenir aux besoins du bébé en énergie, en vitamines et en minéraux.

Continuez de l’allaiter tout en lui donnant d’autres aliments : céréales (blédine, cérélac etc) ; purée de pommes, riz poissons, viandes ou boissons(jus de fruits naturels).

Lors de l’allaitement maternel, les mamans peuvent rencontrer des problèmes qui pourraient être dûs soit à un mauvais positionnement du bébé lors de la tétée, ou alors à des tétées insuffisantes. Nous vous apportons quelques solutions.

5. Les problèmes courants rencontrés lors de l’allaitement maternel et quelques solutions

5.1 Mamelons douloureux ou fissurés

Ils sont dus à une mauvaise position et à une mauvaise prise en bouche du sein par le bébé. Les mamelons peuvent être rouges, fissurés et/ou saigner.

Pour y remédier, il faut :

Mettre après chaque tétée, une goutte de lait sur la plaie et laisser sécher à l’air libre (ceci favorise la cicatrisation).

5.2 Engorgement des seins

Situation douloureuse due au fait que bébé ne prend pas bien le sein en bouche, et par conséquent, ne vide pas complètement le sein. L’engorgement peut s’accompagner d’une fièvre maternelle qui dure 24 à 48 heures. Au-delà de cette durée, il faut rechercher une infection.

Pour y remédier, il faut :

  • Augmenter le nombre et la durée des tétés,
  • pratiquer une bonne position de l’enfant pour la tétée et une bonne position du sein dans sa bouche. Pour faciliter la vidange du sein, appliquer une compresse chaude sur le sein plusieurs minutes avant les tétées, Masser doucement la peau du sein autour du mamelon. Si après la tétée l’engorgement persiste, vider le sein par extraction (manuelle ou tire lait).

5.3 La Mastite

La mastite est une infection des tissus du sein, et non du lait.

Les causes:

  • Mamelons fissurés
  • Seins engorgés, port de soutien-gorge trop serré
  • Mauvaise santé de la mère, stress

Comment y remédier ?

Faire vider régulièrement le sein infecté par extraction et faire téter le sein non infecté. Appliquer fréquemment sur le sein des tissus imbibés d’eau chaude pour calmer la douleur. Prescrire des antalgiques antipyrétiques, des antibiotiques et des anti-inflammatoires. Si l’abcès se collecte, inciser et drainer.

6. La conservation du lait maternel

Le lait peut être conservé dans un récipient propre et bien couvert, aux conditions suivantes :

  • A la température ambiante : Colostrum = 12 à 24 heures, lait maternel = 6 à 8 heures
  • Au réfrigérateur : 2à 5 jours dans de bonnes conditions.
  • Dans le compartiment congélateur du réfrigérateur : jusqu’à 2 semaines
  • Dans un congélateur :  jusqu’à 6 mois

En conclusion, l’allaitement reste une méthode incontournable de nutrition, d’alimentation de nos bébés ; il est important d’avoir des règles d’hygiène adéquats pour leur éviter des maladies. Ainsi, pour le bienêtre des bébés et des mamans, nous recommandons l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 06 mois. Pour tout inquiétude, il est important de contacter un professionnel de la santé.

Dr Ursula Sonke

Résidente en pédiatrie

Contactez-moi
Partagez :
Avez-vous trouvé ces informations utiles ?

Votre santé n'a pas de prix

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos publications par email.