image illustrative

L'infertilité

Qu'est-ce que l'infertilité ? Quelle est la différence entre infertilité et stérilité ? Comment savoir si on est infertile ou stérile ? Quelles en sont les causes ? Quel sont les traitements possibles ? Faisons le point sur ces questions.

Dans la population générale, 70 % des grossesses souhaitées sont obtenues après 6 mois et 90 % après un an. Alors que l’Afrique sub-saharienne reste la région du monde avec le plus fort taux de natalité, elle est, paradoxalement celle qui a également le plus fort taux d’infertilité. 15-30 % des couples seraient touchés par ce problème contre 5-10% dans le reste du monde.

 

1. Quelle est la différence entre infertilité et stérilité ?

On considère un couple comme infertile en l’absence de grossesse après un an de rapports sexuels non protégés et réguliers. Elle peut être féminine, masculine ou mixte.

La stérilité est l’incapacité pour un individu ou pour un couple de concevoir naturellement un enfant.

Le terme de stérilité ne peut être employé que si la situation d’infertilité est définitive (ménopause, castration bilatérale, etc.). La fertilité d’un couple dépend de la fécondité de l’un et de l’autre partenaire. Dans un couple infertile, l’infécondité est d’origine féminine dans un tiers des cas, masculine dans un tiers des cas ; elle est partagée dans le dernier tiers. Dans l’ensemble, la responsabilité masculine, appréciée par une étude de l’OMS portant sur plus de 6 000 couples, est d’environ 50 %.

L’exploration d’un couple infertile doit donc être menée parallèlement chez les deux partenaires.

2. Comment savoir si on est infertile/stérile?

Le diagnostic d’une infertilité passe par un interrogatoire du couple, un examen clinique et un bilan que le médecin réalise afin de comprendre le problème de procréation et mettre sur pieds un traitement adapte. Le principal symptôme de l’infertilité est l’absence de grossesse. Néanmoins les causes de l’infertilité peuvent se traduire par différents symptômes chez l’homme, la femme ou le couple.

Concrètement on passe de l’infertilité a la stérilité lorsque les chances d’obtenir une grossesse tombe à 0. Dans ce cas il y’a une impossibilité totale d’obtenir une grossesse spontanée. Il n’y a pas de symptômes précis de la stérilité ce n’est le fait de ne pas réussir à tomber enceinte pour une femme ou pour un couple.

Les causes possibles de stérilité sont l’azoospermie (absence de spermatozoïdes dans le sperme), la castration bilatérale, l’absence de trompes ou la ménopause précoce.

3. Les causes d’infertilité

Chez la femme :

  • Anovulations et dysovulations : syndrome des ovaires polymicrokystiques, hyperprolactinémie, insuffisance ovarienne primitive…
  • Obstacles mécaniques : Anomalies du col utérin et insuffisance de glaire cervicale, Obstacle utérin, Obstacle tubaire…
  • Endométriose…

Chez l'homme :

  • Oligo-asthéno-térato-spermies : diminution du nombre et de la mobilité des spermatozoïdes, associée à une fréquence élevée de formes anormales.
  • Azoospermies : absence totale des spermatozoïdes

Trouve en un clic des professionnels de santé dans ta ville.

Sélectionne ta ville

Douala

4. Peut-on devenir infertile ou stérile ayant eu des enfants dans le passé?

Oui c’est possible : infertilité secondaire

Lorsqu’on parle d’infertilité on pense le plus souvent a un couple essayant sans succès d’avoir un premier enfant, pourtant près de 2 couples sur 10 consultent pour une infertilité secondaire.

L’infertilité secondaire désigne les cas d’infertilité d’un couple ou d’un partenaire ayant déjà eu un ou plusieurs enfants après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés.

Plusieurs causes sont retrouvées mais a plus de 80% ça dépend de l’Age de la femme (supérieur a 35 ans) et pour le reste ce sont les mêmes causes que dans l’infertilité primaire.

 

5. Quel sont les traitements possibles?

Depuis une trentaine d'années, de nouvelles techniques regroupées sous l'appellation "d'assistance médicale à la procréation" ont permis de résoudre plus de 300 000 cas d'infertilité dans le monde.

 

L’induction ovulatoire : traitement hormonal pour stimuler l’ovulation

L’insémination artificielle intra-utérine : Technique d’assistance à la procréation qui consiste à déposer les spermatozoïdes dans le fond de la cavité utérine.

La Fécondation in vitro : Technique d’assistance à la procréation qui consiste mettre les spermatozoïdes de l’homme en présence de l’ovule de la femme a l’extérieur de son corps, en laboratoire, puis l’embryon est réimplanté dans l’utérus de la future mère.

Le don de gamètes : spermatozoïde ou ovocyte

La chirurgie des voies génitales : pour des cas de trompes bouchées, anomalies au niveau de l’utérus ou des pathologies extérieures à l’appareil génital mais influençant son bon fonctionnement.

Les problèmes d’infertilité sont des problèmes délicats pour un couple. Consultez un médecin généraliste ou un gynécologue qui fera des investigations complète des causes de cette infertilité chez les deux partenaires et une fois que la cause est trouvée, une conduite à tenir sera mise en place et certaines procédures s’avèrent souvent efficaces.

Au terme de cet article nous pouvons comprendre que Elisabeth n’avait pas probablement pas un problème d’infertilité mais son premier conjoint si et quand a son second conjoint il devrait avoir une infertilité secondaire qui après avoir accepté un traitement, elle a eu finalement cette grande joie de porter une grossesse. 

Dr Joachim Nkemni

Médecin généraliste

Partagez :
Avez-vous trouvé ces informations utiles ?

Votre santé n'a pas de prix

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos publications par email.